Résultats annuels 2014


Croissance du chiffre d’affaires au second semestre
Amélioration de la marge opérationnelle
Forte progression du résultat opérationnel


Le Conseil d’Administration de CS, réuni le 28 avril 2015 sous la présidence de M. Yazid Sabeg, a arrêté les comptes consolidés pour l’exercice 2014.

Résultats annuels 2014

L’objectif d’un retour à la croissance au second semestre 2014 a été atteint avec une progression de 2,6% versus S2 2013. Le groupe enregistre ainsi sur l’ensemble de l’exercice 2014, un chiffre d’affaires de 162,2 M€, en croissance de 0,1%, par rapport à l’exercice précédent.
Les prises de commandes de l’exercice se sont établies à 129,3 M€, un niveau inférieur aux attentes du groupe du fait d’un décalage en mars 2015 de la notification du marché MG2S par la DGA. D’un montant total maximum de 331 M€ TTC sur 14 ans, ce marché permettra d’assurer le Maintien en Condition Opérationnelle et le Maintien en Condition de Sécurité de trois systèmes majeurs du programme SCCOA (Système de Commandement et de Conduite des Opérations Aérospatiales).
Sur l’exercice 2014, le groupe enregistre une nouvelle amélioration de sa rentabilité opérationnelle. La marge opérationnelle s’établit à 7,0 M€ soit 4,3% du chiffre d’affaires (+0,6 point versus 2013) et le résultat opérationnel progresse fortement à 5,4 M€ contre 0,5 M€ en 2013, soit +3 points.
Le groupe rappelle avoir réalisé avec succès en août dernier une émission obligataire de 12 M€, souscrite à 66,9% par Sopra-Stéria Group. A fin décembre 2014, l’endettement global (après prise en compte du factor déconsolidant de 9,3M€)  s’établissait à 40,8 M€, du même ordre de grandeur que les créances de CIR et CICE comptabilisées à l’actif pour un montant 38,0 M€. La trésorerie nette s’élevait à 5,9 M€ contre 4,4 M€ à fin décembre 2013.
 

Résultats annuels 2014

Dans le secteur de la Défense & de la Sécurité, le groupe a poursuivi le déploiement de ses grands projets et de ses actions de développement, tant en France qu’à l’international, dans le domaine des systèmes de défense aérienne, de renseignement géospatial et de communication pour le contrôle de trafic aérien. En outre, CS dispose désormais d’une offre complète de cybersécurité avec des solutions innovantes et exclusives afin de répondre aux besoins croissants des industries sensibles et des gouvernements.
A fin décembre 2014, le carnet de commandes de cette activité s’établissait à 20,4 mois de chiffre d’affaires. La notification début 2015 par la DGA du marché pluriannuel de soutien SCCOA renforce davantage encore la visibilité du groupe sur ces activités.
Dans le domaine spatial, l’activité a été particulièrement dynamique en Europe, portée par de nombreux projets à l’ESA autour de la préparation du lancement du satellite Sentinel 2 (programme Copernicus).
L’important investissement R&D et les efforts d’avant-vente soutenus pour assurer la diversification des activités vers les marchés croissants de la cybersécurité et des applications spatiales en Europe, ont un peu pesé sur la rentabilité opérationnelle de l’exercice, en retrait par rapport à 2013 de 1,4 point à 3,8% du chiffre d’affaires.
 

Résultats annuels 2014

Dans le domaine aéronautique, la croissance sur le continent nord-américain, dont une partie de la production est réalisée en France, a permis de compenser la baisse de l’activité provoquée par la réduction des grands programmes d’ingénierie d’Airbus.
Le groupe a capitalisé sur son expertise unique dans le développement et la certification de logiciels sûrs ainsi que dans la simulation numérique, le PLM et l’informatique industrielle, pour adresser de nouveaux clients prometteurs des secteurs de l’Aéronautique et de l’Industrie, tels que Renault, Valéo, ou Rockwell Collins.
La rentabilité opérationnelle de cette activité s’est améliorée de 1,7 point à 4,8% du chiffre d’affaires.
 

Résultats annuels 2014

La dynamique du marché des systèmes tactiques (entraînement des forces et liaisons de données tactiques) a permis à Diginext d’enregistrer, une nouvelle fois, une croissance de ses prises de commandes à 20,4 M€ (19,8 M€ en 2013). Malgré un recul de 1,0 M€ son chiffre d’affaires, l’activité reste bien orientée avec un ratio book-to-bill de 1,3.
 
Diginext revient à une rentabilité opérationnelle à deux chiffres, à 12% de son chiffre d’affaires, après un exercice 2013 marqué par des difficultés rencontrées sur un projet.
 
Perspectives 2015 - 2016

CS poursuit ses objectifs de focalisation, de croissance organique et d’amélioration de sa rentabilité opérationnelle. Le groupe intensifie les actions engagées dans le cadre de son plan de transformation : accélérer la mise en œuvre de sa stratégie de développement pour conforter ses positions sur ses secteurs stratégiques et capter de nouvelles opportunités de croissance sur des marchés prometteurs tels que la cybersécurité ; poursuivre des actions spécifiques de maîtrise des coûts et d’amélioration de la productivité.
 
 
***
La présentation détaillée des comptes 2014 est disponible sur le site internet de la société : www.c-s.fr.

 

Résultats annuels 2014